vendredi 15 juillet 2011

Vous êtes accro à Twitter ? Voici comment vous sevrer !


L'addiction à des substances est une épidémie vieille comme le monde. Mais récemment nous avons vu émerger les syndromes de dépendance à Internet. D'abord ce furent les jeux-vidéos (comme World of Warcraft), puis aujourd'hui les réseaux sociaux, Facebook et Twitter en ligne de mire.

Première Etape : Comment savoir si vous êtes dépendant à Twitter

  • Chaque nouveau follower vous remplit de joie, comme après avoir fumé une cigarette par exemple. Mais l'effet s'estompe et vous avez besoin de voir un nouveau follower apparaître, puis un autre, et encore un autre...
  • Vous passez une partie de votre temps à réfléchir aux tweets que vous pourriez envoyer, tant et si bien que cela affecte les conversations que vous avez avec ceux qui vous entourent.
  • Vous actualisez sans cesse Twitter pour voir si vous avez de nouveaux retweets ou de nouvelles mentions @.
  • Vous êtes constamment connecté à Twitter, alors que vous devriez passer du temps avec votre famille et vos amis, et vous ignorez souvent vos responsabilités dans la vie réelle.
  • L'utilisation de Twitter a un impact négatif sur certains aspects de votre vie, tels que vos relations ou votre travail. 

Si vous avez ne serait-ce qu'un seul de ces symptômes, alors vous êtes potentiellement accro à Twitter. Rassurez-vous, il existe des solutions simples pour combattre cette addiction.

Seconde Etape : Comment combattre votre addiction à Twitter

Pour commencer à vous sevrer de votre dépendance à Twitter, vous devez procéder doucement, étape par étape.
  1. Premièrement, il va falloir vous détacher de Twitter. Commencez par arrêter de vous connecter constamment à vos flux Twitter, notamment sur votre smartphone. Désactiver les notifications Push et vérifiez d'abord votre compte 5 ou 6 fois par jour à des heures fixes. Puis chaque jour, vérifiez votre compte Twitter une fois de moins. Un utilisateur Twitter efficace vérifie son compte une ou deux fois par jour.
  2. Ensuite, diminuez le temps que vous passez chaque jour sur Twitter d'environ un tiers. Ainsi, si vous passez 3h sur Twitter, n'en passez plus que 2h le lendemain, et 1h20 le surlendemain. Idéalement, vous devriez passer moins de 30 à 45 minutes par jour. Privilégiez Twitter pendant les heures de transport (bus, trams) et choisissez un moment de la journée pendant lequel vous ne l'utiliserez pas (matin ou soir). Evitez aussi d'utiliser Twitter le week-end, et sortez avec votre famille et vos amis, quand ils sont le plus disponibles. 
  3. Ne lisez pas tous les tweets de votre TimeLine. Premièrement ils ne sont pas tous intéressants pour vous (au mieux 10%), et deuxièmement ils vous prennent un temps fou. Une très bonne astuce consiste à vous créer des listes. Favorisez la lecture des listes liées à un mot clé (ville, thème) pour augmenter l'intérêt des tweets que vous lisez.
  4. De la même manière, ne répondez pas à une personne dès qu'elle vous a mentionné. Twitter n'est pas l'email. La personne en face n'attend pas de vous que vous lui répondiez, a contrario d'un email. Profitez de cette opportunité pour vous libérer l'esprit. Et rassurez-vous, elle ne vous unfollowera pas si vous ne lui répondez pas (et même si elle le fait, alors vous n'avez rien perdu !).
  5. Enfin, n'écrivez pas un tweet dès que vous avez les mains libres. D'une part il a de fortes chances d'être ennuyeux pour les autres, et d'autre part cette gestuelle fait partie des habitudes d'une personne dépendante (un fumeur qui n'a rien dans les mains allume sa cigarette). Alors, la prochaine fois vous vous voudrez tweeter une pensée, réfléchissez et acceptez l'idée que ce tweet ne vous fera rien gagner. Entraînez votre esprit à vivre dans le moment présent, plutôt que de chercher à savoir quel sera votre prochain tweet. De cette façon, vous serez beaucoup plus inspiré pour rédiger vos prochains tweets, et ils seront bien plus intéressants pour vous, et pour vos followers.

Comme toute addiction, la dépendance à Twitter doit être abordée de façon graduelle et avec prudence. Ne vous forcez pas si vous ne pouvez pas arrêter de tweeter après avoir dépasser votre temps imparti. Essayer juste de vous arrêter un peu plus tôt la prochaine fois. Il y a un juste milieu entre l'obsession et ne pas utiliser Twitter du tout. Avec un peu de patience, vous trouverez ce milieu qui vous fera vous sentir frais et libéré dans la vraie vie, et par lien de cause à effet sur Twitter.

Source

Pensez-vous être dépendant à Twitter ? Avez-vous réussi à vous sevrer ou avez-vous échoué ? Connaissez-vous d'autres solutions pour combattre cette addiction ? Racontez-nous votre expérience en commentaire !

Les articles qui pourraient vous intéresser :

N'oubliez pas de vous abonner au flux RSS du blog et rejoignez la Page Facebook officielle du blog AlexiTauzin.com.

Vous également pouvez me suivre personnellement sur FacebookTwitterGoogle+ et Pinterest.