lundi 29 octobre 2018

Conception de circuits imprimés et nécessité d’évoluer

Pendant de nombreuses années, la conception de circuits imprimés n'était que cela : de la conception de circuit imprimé.

Historiquement, les produits se différenciaient principalement sur leurs capacités électroniques, ce qui donnait une importance accrue au circuit imprimé (ou PCB de l'anglais printed circuit board) dans le processus de développement du produit.

Ironiquement, le concepteur de circuits imprimés :
  • travaillait dans un silo
  • était axé sur l'optimisation du placement et du routage
  • évitait d'utiliser une technologie de pointe gérait un PCB à la fois
  • travaillait selon un calendrier autorisant plusieurs passes pour résoudre les problèmes de forme, d'ajustement ou de fonction
Mais les temps ont changé...

Présentation du design centré sur le produit

Aujourd'hui, les consommateurs de produits électroniques ont plus de choix que jamais, ce qui oblige les entreprises qui créent des produits à être concurrentielles sur des facteurs de plus en plus divers et changeants.

Construire des produits avec le plus haut niveau de compétitivité nécessite une approche de conception collaborative, multidisciplinaire. Le circuit imprimé n'est plus le centre, mais le produit.

Le terme conception centrée sur le produit est maintenant utilisé pour décrire cette méthode de travail multidisciplinaire, l'accent étant mis sur les exigences du produit dès le début du processus de conception.

Dans le marché concurrentiel d'aujourd'hui, la zone des circuits imprimés est désormais gérée par le boîtier, avec peu d'espaces, voire aucun, pour les espaces inutilisés.

Et ai-je déjà mentionné qu'il faut généralement plus d'un PCB pour prendre en charge le produit ? Les interdépendances entre les cartes imbriquées et leur boîtier deviennent plus problématiques.

On estime que 50% des produits complexes nécessitent au moins une fabrication de PCB supplémentaire pour résoudre les problèmes électromécaniques. De nombreuses entreprises citent la synchronisation de conception ECAD I MCAD comme un défi de conception de produit majeur. 

Cette évolution vers un processus multi-cartes centré sur le produit nécessite que les concepteurs de circuits imprimés connaissent et aient accès aux outils permettant :
  • un prototypage virtuel pour valider les exigences du produit par rapport à l'architecture -Commencer un nouveau design avec la version précédente du produit
  • une mise à la terre de signaux mitigés avec la mise en masse en étoile
  • une capacité à travailler dans un processus de conception à carte unique et à plusieurs cartes - Configuration simultanée de circuits imprimés 2D et 3D
  • une co-conception multi-cartes 3D ECAD I MCAD
Cette nouvelle méthodologie collaborative multidisciplinaire n'est pas possible avec les outils de conception 2D à carte unique de la génération actuelle. Leurs limites incluent l'absence de validation architecturale au niveau du produit et de visualisation de la conception 3D, l'absence de prise en charge de plusieurs cartes, et les capacités de co-conception ECAD I MCAD limitées ou inexistantes. 

La conception collaborative n'est pas une nouveauté en soi, mais ce sont les entreprises qui réussissent aujourd'hui qui se concentrent davantage. La nécessité de créer des produits plus compétitifs pousse les entreprises à adopter des processus de conception plus collaboratifs couvrant plusieurs disciplines et zones géographiques.

La question est donc de savoir si, en tant que concepteur de circuits imprimés, votre équipe et vous-même avez évolué vers la conception de produits ou êtes-vous toujours en train de concevoir des cartes ?